Page d'accueil du site| Home page
L'oreille cassée (1937)


Un fétiche arumbaya a été volé au musée ethnographique de Bruxelles. Tintin mais aussi Alonzo Perez et Ramon Beda suivent la piste du voleur qui les conduit en Amérique du Sud. L'aventure se transporte au San Theodoros où la révolution vient de porter au pouvoir le général Alcazar. Dans un climat politique belliqueux entre deux républiques bananières d'Amérique du Sud qui fait penser à la guerre du Gran Chaco qui opposa, entre 1932 et 1935, la Bolivie et le Paraguay pour la possession de mythiques champs pétrolifères. La pousuite se prolonge ensuite jusqu'en Amazonie où Tintin rencontre les Arumbayas dont les coutumes et le mode de vie rapellent les Jivaros. Finalement le fétiche sera retrouvé mais le diamant qu'il contenait et que convoitaient Perez et Beda sera définitivement perdu au fond de la mer.. Une aventure haletante qui semble avoir inspiré le scénario du  film "l'homme de Rio" de Gérard de Brocca.


 

© Hergé/Moulinsart 
Alonzo Perez et Ramon Beda quittent Paris à bord du Wibault 283T d'Air France pour rejoindre Le Havre et s'embarquer sur le paquebot Ville de Lyon pour l'Amérique du Sud. Au premier plan le nez d'un Farman Goliath (ou d'un LeO 21)

Wibault 283T

Farman Goliath

© Hergé/Moulinsart 

L'avion du marchand d'arme Basil Bazaroff (caricature de Basil Zaharoff) est peut être un Northrop Delta ou un Junkers W34

Northrop Delta
plan 3-vues


Junkers W 34

© Hergé/Moulinsart 
L'hydravion sur lequel embarque Tintin pose quelques problèmes d'identification : la forme très particulière de sa coque et notamment de l'étrave ainsi que la forme et la position des hublots font penser au Rochbach Rocco, mais la dérive et la présence de 4 moteurs en étoile rappellent le LeO 242. Peut-être le dessinateur a-t-il fait un mélange des deux ?
Rochbach RoV Rocco  plan 3-vues

Lioré et Olivier LeO 242

retour à la page précédente