Page d'accueil du site| Home page
Les cigares du Pharaon (1934)


Tintin part en croisière en direction de Shanghaï, il rencontre sur le bateau l'archéologue Philémon Siclone qui entreprend des fouilles en Egypte à la recherche du tombeau du pharaon Kih-Oskh.  Cette première partie de l'aventure qui commence  à  Port-Saïd.est un clin d'oeil à l'égyptomanie qui reignait à l'époque en Europe suite notamment à la découverte en 1922 de la scépulture inviolée du pharaon Toutankhamon. Cette mode eut l'avantage de permettre à l'égyptologie de faire de grand progès tant au niveau du financement de la recherche archéologique que de celle des fouilles et de la préservation du patrimoine. Dans cette même veine, on peut rappeler la parution en 1937 du roman "Mort sur le Nil" d'Agatha Christie et le début du tourisme en Egypte (c'est aujourd'hui, après le pétrole la deuxième richesse du pays). Après la disparition de Siclone, Tintin se trouve confronté à une bande de trafiquants d'opium dirigée par Rastapopoulos qui apparaît pour la première fois (en fait , il apparaissait très discrètement dans Tintin en Amérique). Il poursuit les trafiquants à travers la Mer Rouge puis le Moyen-Orient (probablement l'Irak) puis rejoint l'Inde en avion. L'histoire se poursuivra en Chine, pendant la guerre sino-japonaise dans le Lotus Bleu.

© Hergé/Moulinsart 
Tintin s'enfuit d'Irak à bord d'un De Havilland Puss Moth

On peut être surpris qu'un avion de tourisme puisse franchir d'une seule traite la distance qui sépare le Moyen-Orient de l'Inde. Mais Hergé qui ne laissait rien au hasard s'est inpiré du Puss Moth utilisé par Jim Mollison et spécialement équipé de résevoirs supplémentaires pour les raids à grande distance (Grande Bretagne-Afrique du Sud, traversée de l'Atlantique)

© Hergé/Moulinsart 
Le Puss-Moth est intercepté  et mitraillé par deux Hawker Hart de la chasse irakienne

retour à la page précédente