Page d'accueil du site| Home page
(1947)
Le premier tome des aventures de Buck Danny est publié en 1947, soit à peine 2 ans après la fin de la guerre.  Le choix effectué par Charlier de situer son récit sur le théâtre d'opération du Pacifique est important dans la mesure où il va, en associant la mystique de l'aviation et le dépaysement lointain des aventures, être déterminant pour l'avenir de la série. En effet en 1947, les évenements de ce conflit étaient connus de manière très parcellaire, imprécise et étaient totalement différents ce qui avait été vécu par les lecteurs de l'époque pendant le conflit en Europe. La guerre dans le Pacifique, au milieu d'un océan gigantesque parsemé d'iles sauvages et paradisiaques, donnait au scénario une teinte exotique qui stimulait l'imagination. Alors que les ennemis sur le front européen étaient tous issus de la civilisation occidentale, l'image des asiatiques en général et des Japonais en particulier qui était véhiculée par la propagande les faisait apparaitre comme des extraterrestres aux yeux des petits européens. La culture japonaise et le code Bushido qui avait conduit notamment aux opérations kamikaze puis, en représaille, aux bombardements atomiques étaient incompréhensibles pour un esprit structuré par la culture chrétienne et occidentale. Le scénario de ce premier Buck Danny est encore très simpliste et s'appuie sur des faits historiques pour broder des aventures pas toujours plausibles. Le style du graphisme est en devenir cependant compte tenu de la faible documentation disponible sur l'aviation japonaise, le réalisme des dessins etait très supérieur à ce qui se faisait à l'époque.

En novembre 1941, Buck Danny, jeune ingénieur américain, est embauché aux chantiers navals de Pearl Harbor. Le 7 décembre de cette même année, la base américaine essuie une attaque aérienne japonaise d'une ampleur considérable. Buck, en bon patriote, se mêle à la curée à l'issue de laquelle il s'engage dans  l'aeronavale avec le grade de capitaine. Fraîchement affecté à une escadrille de bombardiers, il est désigné pour une mission de reconnaissance au dessus de l'île de Guadalcanal dans le Pacifique qui, à la suite d'une escarmouche, l'oblige à abandonner son avion et à se parachuter dans un milieu hostile. Ces évènements préfigurent de terribles affrontements aériens et navals connus sous l'appellation de la bataille de la Mer de Corail. 



Mitsubishi Ki-21 (Sally)   (3-vues)

Mitsubishi A6M2 Zero (3-vues)

Douglas SBD Dauntless (3-vues)

Grumman F-6F Hellcat (3-vues)

Mitsuibishi G4M (Betty)  (3-vues)

Grumman TBM Avenger (3-vues)

Kawasaki Ki-10 (Perry) (3-vues)

North American P-51B Mustang (3-vues)

Curtiss SB-2 Helldiver (3-vues)